En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.

soleil-150.pngCasa d'Anne


Espace Bien-Être

 
fotorama-be-01.jpg fotorama-be-02.jpg         
Vous êtes ici :   Accueil » Bains dérivatifs

Bains dérivatifs

rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
https://www.anne.brugidou.fr/data/fr-articles.xml

Cela fait maintenant plus d'un an que j'ai découvert les bains dérivatifs et que je les pratique au quotidien. Je n'y trouve que des bénéfices. Ils me procurent un tel bien être que j'ai développé une véritable addiction à cette pratique.

J'ai découvert cette méthode dans le livre "La Méthode de France Guillain - Vivez équilibré !" aux éditions du Rocher et j'ai aussi approfondi mes connaissance en lisant "Le Bain dérivatif ou D-CoolinWay" aux éditions du Roche. Ils sont présentés sur le site de France Guillain.


Les bains dérivatifs, c'est quoi?

"Une compétence archaïque qui, en utilisant la fraîcheur, assure le déplacement, les fonctions et l’expulsion des graisses.
Le Bain Dérivatif n’est pas une médecine, ni douce ni exotique. C’est une compétence archaïque, exactement comme l’allaitement maternel. Il sert à remplacer les effets de la marche nu dans un pays chaud, ce qui était la condition première de l’être humain. Les animaux le pratiquent couramment sans se poser de questions sur les saisons, le yin ou le yang. Cette technique qui ne coûte absolument rien est extrêmement efficace pour notre bien-être."

Mais je ne vais pas vous réécrire ce qui est sur le site de France Guillain, la suite est  --->>  ICI


Les bains dérivatifs, comment?

Deux méthodes sont décrites, la plus ancienne, les bains dérivatifs avec de l'eau, la plus actuelle, les bains dérivatifs avec des poches de gel.

J'ai testé la première méthode, mais pas longtemps. Je la trouve bien trop contraignante (c'est long et pas très "sexy" sad)

J'ai rapidement opté pour la méthode avec les poches de gel. J'ai acheté les poches Yokool. Mon avis: elles sont chères et tiennent le froid peu de temps. J'ai trouvé des poches de gel un peu plus grandes, qui dispensent plus de froid, et qui sont bien moins chères: un pack de 6 pour en faire le plus souvent dans la journée (chez Amazon). Elles sont lavables, très douces, et solides: cela fait presque 1 an et demi que je les utilise tous les jours. Pour une parfaite hygiène, j'ai fabriqué des pochettes de protection avec des langes de bébé tout doux, que je peux changer souvent.

pochettes-p.jpg


Les bains dérivatifs, quels bienfaits?

La liste est longue .... une recherche sur Internet devrait vous renseigner . Pour en citer quelques-uns: acouphènes, acné, allergies, angine, appétit, arthrose, asthme, cellulite, cheveux, chimio, fatigue, fièvre, constipation, raideur, douleur, dépendance, eczéma, extrémités froides ou chaudes, fatigue, fibromyalgie, problèmes de peau, mémoire, ménopause, poids, règles douloureuses…. etc.... En les combinant à une alimentation saine, les bienfaits seront nombreux.

Pour moi, le plus marquant a été:

  • une perte de poids, mais plus encore, un remodelage de ma silhouette (sans pour autant ressembler à un top modèle, je reste ce que je suis malgré tout, mais dans un corps bien plus agréable à vivre wink)
  • un sommeil plus profond
  • un teint purifié
  • un meilleur transit
  • moins de frilosité

Les bains dérivatifs, comment je m'en sers?

Au début, il faut y aller doucement, commencer par exemple par 1 heure par jour. Je faisais ça le soir, sous la couette, pour avoir bien chaud. Il est important de ne pas avoir de sensation de froid pendant un bain dérivatif, une bouillotte peut y aider. Les premières fois, je me suis endormie très vite, comme vidée.

Très vite, j'ai augmenté la fréquence, certains jours je ne quitte pas mes poches de gel. Attention au moment des repas: soit on ne pose un BD qu'au moins une heure après la fin du repas, soit un met une poche au début du repas pour ne pas créer de refroidissement en cours de digestion.

Les poches bleues achetées chez Amazon sont un peu grandes pour une promenade en ville, je préfère alors les poches Yokool, ou pas de BD du tout.

Il ne faut surtout pas garder une poche de gel qui n'est plus fraîche, elles se réchauffent vite au contact du corps et finalement répercutent cette chaleur pour un effet inverse de celui attendu, elles rendent au corps plus de chaleur qu'elles ne viennent de lui enlever.

Les bains dérivatifs, peur d'avoir froid?

Pas du tout. France Guillain explique que les personnes frileuses sont celles qui ont une température interne trop élevée. Faire baisser la température interne contribue à moins de frilosité. Une personne qui a de la fièvre grelotte de froid. Il est conseillé de faire de nombreux bains dérivatifs pour justement faire tomber la fièvre.

En conclusion

La lecture de ces quelques lignes peut vous amener à trouver cette méthode excentrique, ridicule, barbare. Comme je l'ai dit plus haut, il est vrai que ce n'est pas très sexy. Une chose est certaine, elle n'est pas dangereuse. L'essayer, c'est prendre la chance d'avoir un avis différent, et de se laisser convaincre de son efficacité. L'essayer c'est aussi s'inscrire dans une prise en compte de sa santé, de son bien être, donc il ne faut pas faire QUE des bains dérivatifs. Il faut s'alimenter sainement, il faut bouger, il faut s'aérer.

Peut-être vous aurai-je donné envie de tenter l'aventure? Pour moi, elle continue.






 


Date de création : 22/01/2017 - 19:27
Catégorie : Le Corps - Miam ô Fruit
Page lue 9638 fois

canal.pngp-jaunes.pnggoogle-agenda-b-100.jpglogo-amicale.pngffb.jpgfest-pub.png
bco.jpgadour-icone.jpgas-luz-bord.jpg

Dans votre assiette!

03-mars.jpg

Pour cuisiner vos légumes, privilégiez la vapeur douce. Mangez-les crus en début de repas.

Préférences


Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
<O>


  110141 visiteurs
  1 visiteur en ligne

Connectés :
( personne )
Snif !!!