En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.

soleil-150.pngCasa d'Anne


Espace Bien-Être

 
fotorama-be-01.jpg fotorama-be-02.jpg         
Vous êtes ici :   Accueil » Vapeur douce

Vapeur douce

rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
https://www.anne.brugidou.fr/data/fr-articles.xml

Comme je l'ai déjà dit, mon alimentation a pris un virage important le jour où j'ai rencontré la cuisson à la "Vapeur douce"  avec le Vitaliseur de Marion.

vitaliseur_de_marion2.jpg

La Vapeur douce, c'est quoi?

La majorité des nutriments présents dans les aliments est altérée par la cuisson. La vitamine C est détruite très rapidement, dès 40°, et  au-dessus de 100°C la quasi totalité des autres l’est aussi. Les minéraux et les oligo-éléments deviennent très difficilement absorbables  par l’organisme. Manger cru s'avère difficile car nos estomacs ne sont pas forcément capables de supporter une alimentation entièrement crudivore. La cuisson à la vapeur douce préserve de nombreux nutriments et constitue un bon compromis permettant de  cuire les aliments pour mieux les digérer, en leur conservant une grande partie de leurs nutriments et en conservant leur aspect et leur saveur, Avec ce procédé, les aliments ne sont jamais cuits au-delà de 95°C.

Je copie/colle l'introduction à la Vapeur douce trouvée sur le site du Vitaliseur de Marion:

"Découvrez le secret d’une cuisson vapeur révolutionnaire fondée sur un principe :garder les aliments vivants !

Grâce aux progrès considérables de la biochimie cellulaire, la diététique a désormais mis en lumière l’importance des éléments vitaux contenus dans les aliments, vitamines, oligo-éléments et sels minéraux. Le corps en a besoin chaque jour pour se régénérer et vivre harmonieusement. Et comme ces éléments doivent rester vivants pour être utiles à l’organisme, la diététique prescrit de respecter cette vitalité jusque dans l’assiette. C’est ce qui fait le caractère unique du Vitaliseur contrairement aux cuissons traditionnelles qui dépassent toutes largement 100° :

- Il maintient la température de la vapeur constante en la régulant,
- Il cuit ainsi les aliments sans les dessécher, et garde vivants tous leurs éléments nutritifs (même les plus fragiles comme la vitamine C),
- Mauvaises graisses, toxines et pesticides sont éliminés en tombant dans l’eau de cuisson."

Et pour tout savoir, c'est ici en détails

J'apprends tous les jours de nouvelles recettes avec cet ustensile, mais il y a un incontournable pour moi: j'ai toujours un peu d'avance dans mon frigo. Pour cela, 1 à 2 fois par semaine, je mets en place ce que j'appelle "l'atelier légumes".

Ce jours-là, je cuis une bonne quantité de légumes variés, certains sont dégustés le jour-même, les autres sont conservés 3 ou 4 jours au frais dans des boîtes capables de faire le vide (j'ai 2 modèles de boîtes:

2014-boites-vide-vac-01.jpg2014-boites-vide-foody-food-01.jpg2015-food-saver-01.jpg

1. J'ai acheté ces boîtes chez Amazon, peu cher. Elles sont efficaces. Je ne les trouve plus, on dirait qu'elle ne sont plus commercialisées.

2. Boîtes Foody food: super chères, très efficaces (système à pompe). Voir ICI.

3. Boîtes Foof Saver (le vide est fait à l'aide d'une machine à faire le vide, utilisable aussi avec des sachets)

Exemple d'atelier légumes.

Vitaliseur monté à pleine puissance, je mets dans l'ordre:

Rutabaga au début: pour 20 minutes
Rajout des navets et carottes après 5 minutes: pour 15 minutes
Rajout de la Patate douce au bout de 5 minutes : pour 10 minutes
Je retire carottes, navets et patate douce au bout de ces 10 minutes mais pas le rutabaga qui a besoin encore de 5 minutes
Rajout des Courgettes: pour 5 minutes
Là, je sors tout du panier et je rajoute les Poireaux: pour 10 minutes (parties vertes pour la soupe, les tronçons pour un plat avec des oeufs ou des noix de St Jacques + crème végétale)

En 30 minutes, j'ai une bonne réserve de légumes cuits naturellement. 3 ou 4 jours de réserve, pour mes soupes, et les petits légumes qui viennent rejoindre riz, pâtes, semoule, boulgour etc ..... dans mes plats principaux.
 

Les premiers légumes sont cuits, on peut observer la conservation des couleurs et de la consistance (oui, bon, pas forcément sur la photo, quoi que!). Les poireaux à la fin dans le panier de cuisson.

2015-02-legumes-vitaliseur-001.JPG2015-02-legumes-vitaliseur-002.JPG

Mes petits légumes vont agrémenter des assiettes comme celles-ci: ICI

Et aussi, mes soupes fétiches, si vite réalisées et toujours appréciées: ICI




 


Date de création : 22/01/2017 - 19:15
Dernière modification : 29/08/2017 - 11:48
Catégorie : Alimentation -
Page lue 1036 fois

canal.pngp-jaunes.pnggoogle-agenda-b-100.jpglogo-amicale.pngffb.jpgfest-pub.png
bco.jpgadour-icone.jpgas-luz-bord.jpg

Dans votre assiette!

03-mars.jpg

Pour cuisiner vos légumes, privilégiez la vapeur douce. Mangez-les crus en début de repas.

Préférences


Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
<O>


  110138 visiteurs
  3 visiteurs en ligne

Connectés :
( personne )
Snif !!!